Chihuahua dans la neige

Lorsque les premières vraies neiges arrivent, pensez à couvrir votre chihuahua à poils courts ! Le chihuahua à poils longs supportera bien mieux le froid, cependant, restez vigilants et observez ses réactions. S’il semble avoir froid, n’hésitez pas à le couvrir aussi. En revenant de promenade, séchez bien votre mini-chien et rincez-lui les pattes à l’eau claire si du sel a été répandu sur la chaussée.

Ici, Filomène et Félicie dans les premières vraies neiges de l’année, l’une adore, l’autre, un peu moins…

Publicités

Un dimanche de chihuahua

Le dimanche, c’est sacré ! Vilain le bouledogue, Filomène la chihuahua à poil court et Félicie la chihuahua à poil long, le savent mieux que personne !

deux chihuahuas et un bouledogue


Griffe retournée chez le chihuahua

Un bien gros pansement pour Filomène

Même si l’on prend garde à bien couper les griffes de son chihuahua, en jouant, ou lors d’une ballade, il peut arriver qu’un petit accident provoque l’arrachage partiel ou total d’une griffe. Les griffes du chien étant traversées de vaisseaux sanguins, un tel accident peut provoquer une hémorragie assez impressionnante et une vive douleur pour votre petit compagnon.

Que faire si votre chihuahua s’arrache une griffe ?

Si la griffe est totalement arrachée, il faudra tout d’abord bien désinfecter avec un mélange de bétadine et d’eau, et pour stopper l’hémorragie, rien de telle qu’une compresse coagulante (comme pour les saignements de nez). Faites ensuite un pansement pour éviter que votre petit chihuahua aille lécher la plaie.

Si l’arrachage est partiel, la griffe risque de ne pas tomber rapidement et votre mini-chien aura très mal. Après avoir stoppé l’hémorragie, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire. Ce dernier gardera votre chihuahua quelques heures pour le tranquilliser (il ne s’agit pas d’une anesthésie générale, mais d’une piqûre qui mettra votre chien « dans les vapes ») enlèvera la griffe et cautérisera le bulbe. Vous récupérerez votre petit compagnon avec un gros pansement que vous retirerez vous-même sous trois jours, ou, si vous ne vous sentez pas capable de le faire, vous repasserez à la clinique vétérinaire pour le faire enlever.

Si les premières heures après cette petite opération votre chihuahua n’ose toujours pas poser sa patte au sol, pas d’inquiétude, à peine aura-t-il compris qu’il n’a plus mal (le soulagement est en effet très rapide une fois la griffe enlevée), il trottera sur son bandage sans problème !

 


Chihuahua et soleil hivernal

Les températures fraichissent, et s’il est important de couvrir son petit chihuahua quand il a froid, il sait aussi transformer les rayons de soleil en source de douce chaleur ! Alors pour fêter nos bientôt 30 000 visiteurs et vous remercier de vos visites, quelques jolies photos des chihuahuas Filomène et Félicie !

Ce diaporama nécessite JavaScript.


La confirmation – Déroulement

Faites-le beau pour la confirmation !

Ça y est, le jour de l’exposition ou de la confirmation simple, est arrivé.

Mettez toutes les chances de son côté :

Il convient avant tout de préparer votre chihuahua. Achetez un shampooing adapté à son type de poils (spécial blanc, spécial poils longs etc…), un après shampooing peut s’avérer nécessaire pour les chihuahuas à poils longs (le démêlage n’en sera que plus facile, et le poil plus gonflé) et toilettez-le le jour même. Vérifiez griffes, yeux et oreilles. Bref, faites-le tout beau.

Mieux votre chihuahua aura été sociabilisé, mieux la séance se passera. Pensez à vous détendre, n’oubliez jamais que les chiens sont des éponges et que si vous êtes stressé, il le ressentira et ne vivra pas cette expérience tranquillement. Pensez également qu’il y aura de nombreux autres chiens, beaucoup de bruit, d’aboiements…

N’oubliez pas la paperasse :

Vérifiez bien que vous avez tous les papiers nécessaires qui vous seront demandés : Pedigree provisoire, carnet de santé ou passeport canin avec vaccination à jour, convocation avec votre numéro d’inscription, fiche de confirmation (à télécharger sur le site de la SCC). Remplissez tout ce qui peut l’être à l’avance, les juges sont pressés et n’ont pas toujours la patience d’attendre que vous vous acquittiez de la paperasse.

Mieux il aura été sociabilisé plus il vivra la séance tranquillement

Si votre chihuahua a une malformation liée à un accident, pensez à faire établir un certificat par votre vétérinaire que vous pourrez présenter au juge pour attester du fait qu’il s’agit bien d’un accident et non d’une malformation de naissance.

Déroulement de la confirmation :

Qu’il s’agisse d’une confirmation lors d’une exposition à laquelle vous participez ou une simple séance de confirmation, l’examen par le juge sera identique.

Dans un premier temps, le juge examinera attentivement votre chihuahua sur une table. Poids, dents, yeux, organes génitaux, poil, il regardera tout avec soin. Il est donc, là aussi, impératif que votre mini-chien soit habitué à être manipulé et pas que par vous !  Dans un second temps, il vous sera demandé de marcher avec votre mini-chien en laisse, puis de trotter un peu avec lui, tout cela pour vérifier à la fois son caractère et s’il n’a pas de souci de mobilité (dysplasie, problèmes de rotules etc…).

Si vous avez choisi la confirmation simple, la séance durera quelques minutes à peine, à l’issue desquelles il inscrira son verdict à la fois sur le formulaire que vous aurez téléchargé et sur le pedigree provisoire. Bien souvent, le juge ne vous dira pas un mot sur son appréciation, ne vous montrez pas impatient et attendez calmement qu’il vous redonne les papiers.

Exposition ou simple confirmation ?

La différence est de taille. Lors d’une simple confirmation, vous vous présentez à l’heure de votre choix, attendez votre tour et repartez dès que le juge vous a remis les papiers.

Si vous avez choisi de faire une exposition complète, vous devrez vous présenter en tant qu’exposant, avant l’ouverture des portes (soit de très bonne heure) et ne pourrez repartir avant une heure prédéfinie par les organisateurs (autant vous dire que vous resterez toute la journée de 7h du matin à 17h) vous devrez faire plusieurs passages en même temps que d’autres chiens en plus du déroulement expliqué ci-dessus. A l’issue de l’exposition votre chihuahua sera confirmé (si tout va bien) et vous aurez de plus une cotation qui, pour simplifier, est une sorte de classement, mais nous y reviendrons dans un article dédié.


La confirmation du chihuahua – Explications

Pourquoi faire confimer son chihuahua ?

Votre petit chihuahua va bientôt fêter ses 1 an, vous l’avez eu dans un élevage sérieux, ses deux parents sont inscrits au LOF (Livre des Origines Françaises), il est temps de préparer sa confirmation, et vous vous posez tout un tas de questions. Rien à voir avec la communion catholique ! Ça vous fait sans doute sourire, mais au vu de certaines réactions qui sont venues à mes oreilles, il convient de préciser !

Commençons par le commencement.

Qu’est-ce que le LOF ?

Le Livre des Origines Françaises. Chaque race en possède un qui détermine les qualités physiques mais aussi comportementales, d’une race. Il existe un livre dans presque tous les pays, et les « critères » sont généralement harmonisés d’un pays à l’autre. Ce livre retrace les ascendances et descendances de chaque chien qui y est inscrit, sous forme d’un extrait, document qui est envoyé au propriétaire, et que l’on nomme le PEDIGREE.

Le pedigree :

Véritable arbre généalogique canin, vous y trouverez également les informations concernant la date de naissance de votre chiot, son numéro de puce, le nom de son éleveur etc… Ce pedigree, s’il est définitif dans ses informations, est également le document montrant l’inscription provisoire de votre chiot au LOF.

Pourquoi provisoire ? Tout simplement parce qu’en grandissant, et ce, jusqu’au un an du chiot (pour la plupart des races), peuvent apparaître des défauts, des malformations, des soucis de santé, qui, pouvant se transmettre sur les générations suivantes, interdisent la reconnaissance de votre chien comme « pure race », et donc sa reproduction (en théorie, bien sûr, nombreux sont les propriétaires qui font malgré tout des portées, qui elles, ne seront donc pas inscrites au LOF). En effet, contrairement aux idées reçues, si l’on cherche à conserver de belles origines à un chien, ce n’est pas par snobisme, mais à la fois pour conserver un certain esthétisme et surtout afin de produire des chiens en pleine santé. Les standards des races, sont là pour veiller à toujours améliorer une lignée, et il n’est pas rare de voir certains clubs de race demander la révision des standards, quand un souci de santé lié à un de ses points est constaté.

La Confirmation :

Lors de la naissance de votre mini-chiot, les éleveurs ont déclaré la portée auprès de la Société Centrale Canine (SCC). Votre petit chihuahua, ayant deux parents de pure race, il est inscrit à titre provisoire au LOF. Lors d’une exposition canine, ou chez un juge, ou en simple séance de confirmation, un examen attentif permettra de regarder s’il répond aux standards de la race. Si tout se passe bien, il sera alors confirmé et son inscription au LOF sera définitivement enregistrée.

Par ces quelques explications succinctes, on comprend donc aussi que lorsque l’on choisit de prendre un chien inscrit au LOF, c’est une garantie d’avoir un chiot qui correspond aux attentes à la fois physiques et comportementales que l’on peut avoir lorsque l’on craque sur une race ou une autre.

Pourquoi faire confirmer son chiot ?

Faire confirmer son chiot, est à la fois une reconnaissance du travail fait par les éleveurs, et permet de plus le suivi exact de l’évolution d’une race. En effet, grâce à ces inscriptions, des statistiques précises peuvent être établies, sur la santé, l’évolution, le nombre de chiens etc… Des modifications peuvent être apportées aux standards si besoin.

De plus, les exigences sanitaires, d’identifications, etc. sont telles pour pouvoir passer en confirmation, que les propriétaires se montrent plus sérieux sur ces points pourtant obligatoires, mais souvent négligés. Enfin, les trafics, les abandons, les arnaques, concernant des chiens inscrits au LOF s’en trouvent limités. Il est donc tout à fait recommandé de prendre le temps de ce petit examen, nous en verrons les modalités dans un prochain article.


Le chihuahua fait fondre tous les coeurs !

Qui a dit que les chihuahuas n’étaient faits que pour des Paris Hilton en puissance ? Qui a dit que la finesse des pattes, la délicatesse du museau, le regard doux et la gueule délicate du chihuahua ne pouvaient pas faire craquer les plus « rebelles » ? Certainement pas Filomène et certainement pas son nouvel ami !

Punk et Chihuahua


Connaître les codes canins – Les bagarres

Bagarre entre chihuahuas

Dans un précédent article, nous avions évoqué les simulacres de coït qui étaient des signes de tentative de domination.

Les bagarres en sont d’autres. Souvent impressionnantes (d’autant que les chihuahuas ont tendance à émettre des petits bruits haut perchés qui peuvent laisser penser à de grandes douleurs !), elles interviennent généralement à plusieurs moments de la vie d’une meute de chiens :

Lorsqu’un chiot devient adulte :

Lorsque votre petit chiot chihuahua grandit, il passe par une phase que l’on pourrait assimiler à l’adolescence chez l’humain. Jusqu’alors, il était, de par son statut de chiot, relégué au dernier rang de la meute. Les adultes se montraient patients avec lui, faisaient son éducation et n’avaient pas pour lui une considération plus importante que cela.

Mais, à présent, vous constatez que les bagarres sont un peu plus « sérieuses » et fréquentes, que votre mini-chien s’enhardit et même, semble être un peu plus agressif avec ses congénères.

Il remet en cause la hiérarchie et refuse d’être considéré plus longtemps comme le petit dernier. Pour se faire sa place, il doit donc montrer qui il est, se faire respecter. Il bataille donc avec ses compagnons, et durant un temps, ces bagarres vont être plus régulières et un peu moins sympathiques que lorsqu’il était bébé, et plus particulièrement avec le/la chef de meute qui n’entend pas se laisser prendre la place de dominant.

les bagarres établissent la hiérarchie

Lorsqu’un chien vieillit :

Lorsqu’un chien vieillit, s’il est le chef de la meute, les autres membres de la meute remettent en question sa domination, et là encore, cela peut engendrer ces bagarres durant une période.

Lors de l’arrivée d’un nouveau :

Là aussi, une fois que le petit nouveau se sent bien chez lui, en sécurité, il est tout à fait possible qu’il cherche à bouleverser la hiérarchie.

Dans la mesure du possible, ne vous mêlez pas de ces bagarres visant à changer les rapports de domination. Laissez-les mettre en place cette nouvelle hiérarchie. Bien sûr, si les chiens ne sont pas du même gabarit, ou si les bagarres dégénèrent vraiment, vous serez obligé de les séparer, mais dans la majeure partie des cas, les chiens, à la différence des humains, ne vont jamais se battre au sang et peuvent donc parfaitement se débrouiller entre eux sans que vous interveniez.

Gardez un œil discret sur eux, mais laissez-les choisir qui sera le dominant. Une fois cette nouvelle hiérarchie établie, veillez à la respecter (en dépit de vos propres préférences) et commencez toujours par donner à manger, saluer, mettre la laisse, en premier au nouveau chef, sans quoi les conflits continueront.

 


Coupleur pour chihuahua

coupleur pour chihuahua (snobtoutou)

Lorsque l’on possède plusieurs chihuahuas, il est parfois difficile de gérer les promenades en laisse. En effet, rares sont les chiens qui s’intéressent systématiquement aux mêmes choses simultanément.

De plus, pour peu que vous ayez choisi des laisses à enrouleur, ou des laisses longues, vous vous retrouverez bien vite tels Anita et Roger se rencontrant pour la première fois dans les 101 Dalmatiens.

Vous en viendrez donc bien vite à opter pour le coupleur de laisse (ou accouple). Mais quelques règles sont à connaître à la fois pour son choix et pour son usage.

Quel coupleur choisir ?

Choisissez une taille et un poids adaptés, la plupart des coupleurs trouvés en animalerie sont bien trop lourds ou volumineux pour des mini-chiens. N’hésitez donc pas à aller sur des sites spécialisés si vous ne trouvez pas votre bonheur près de chez vous (Snobtoutou par exemple en propose en cuir ou en métal, ce n’est ensuite qu’une question de goût). Il est évident que vos petits chihuahuas n’ont pas une force de traction énorme, le nylon peut donc également faire l’affaire.

Quels chiens « coupler » ?

Si vous possédez plus de deux chiens, évitez de coupler deux chiens de tailles ou de conditions physiques trop différentes. Choisissez des chiens qui s’entendent bien, et de race similaire, sans quoi l’un d’entre eux risquerait d’être violemment emporté par l’autre et pourrait se blesser.

Apprendre à des chihuahuas à marcher en laisse avec coupleur :

Comme pour la marche en laisse « normale », ce n’est pas quelque chose de naturel pour votre chien. Il convient donc de faire un apprentissage et de s’armer d’un peu de patience. Commencez par de courtes promenades avec le coupleur, quelques minutes, puis prolongez peu à peu. Au début, cet élément risque de les perturber au point qu’ils ne feront pas leurs besoins. Il faut donc effectuer ces séances en dehors des promenades « pipisse » habituelles.

Laissez-leur un temps d’adaptation, au départ, ils risquent de s’entre-choquer un peu, de tirer chacun de leur côté (voir la vidéo ci-dessus). Ensuite, appelez-les, courez avec eux, récompensez-les, bref, plus ce sera ludique, plus vite ils comprendront ce que vous attendez d’eux. Il est évident que cet apprentissage sera plus facile si vos chihuahuas marchent déjà correctement en laisse et au pied.


Chihuahua en mode sixties

Foulard pour chihuahua

Dans les films, les séries télévisées, on voit bien souvent des chiens portant autour du cou des foulards. S’ils ne sont d’aucune utilité, on peut reconnaître que cela donne un petit air canaille au toutou qui les porte.

Les magasins d’accessoires pour chien en proposent un certains nombres, mais souvent à des prix exorbitants pour un si petit morceau de tissus.

Il est pourtant si facile d’en fabriquer un soi-même et ce, même pour le plus piètre des couturiers.

Le coût quasi nul permet d’en confectionner assez pour que votre petit chihuahua puisse arborer fièrement un accessoire assorti à vos propres tenues (effet garanti sur les passants !).

Il suffit  de découper un triangle dans un de vos vêtements mis au rebut, puis d’en coudre les bords pour une plus jolie finition. Vous pouvez ensuite selon le tissus choisi, l’agrémenter de perles ou petites fleurs, nœud papillon (très à la mode actuellement) ou toute autre forme selon les occasions.

On peut également jouer avec sa forme pour en faire un accessoire à usage multiple, comme nous le montre Filomène qui le porte en écharpe, en cape ou en paréo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.